Défendez le Saguenay - Musée de la défense aérienne
Retour aux chroniques
Défendez le Saguenay - Musée de la défense aérienne
Source : Forces armées canadiennes

Défendez le Saguenay

Seconde Guerre mondiale (1939 - 1945)

C’est au mois de juillet 1942 que le 130e Escadron Panther se pointe à Bagotville pour assurer une protection aérienne dans le ciel du Saguenay―Lac-Saint-Jean. Les pilotes des chasseurs Hawker Hurricane s’entraînent au tir et au largage de bombes à St-Gédéon en plus de traîner des cibles tractées pour les pratiques des artilleurs de la 41e batterie d’Arvida. En octobre 1943, c’est au tour du 129e Escadron Micmac de veiller à ce qu’aucun avion ennemi ne viole le ciel régional. Il ne faut pas oublier également la présence à Bagotville de la 1re Unité d’entraînement opérationnel du Plan d’entraînement aérien du Commonwealth britannique qui a comme mission de former des pilotes pour les escadrons de défense au Canada et pour le combat outre-mer.

Fermée au début de l’année 1945, la station Bagotville redevient opérationnelle le 1er juillet 1951 pour servir de base d'entraînement aux escadrons destinés à la défense aérienne dans un nouveau contexte de Guerre froide. Avec la création du NORAD en 1958, elle  joue un rôle important dans la défense du territoire nord-américain. Au cours des décennies qui suivent, différents escadrons passent par le Saguenay et divers chasseurs volent dans le ciel de la région.