Les chevaliers du ciel - Musée de la défense aérienne
Retour aux chroniques
Les chevaliers du ciel - Musée de la défense aérienne
Source : Forces armées canadiennes, AH-517

Les chevaliers du ciel

Première Guerre mondiale (1914 - 1918)

À leur arrivée en Europe lors de la Première Guerre mondiale, plusieurs Canadiens intègrent le Royal Flying Corps. Le premier rôle important des aviateurs au début du conflit est lié à la reconnaissance aérienne. Les aviateurs suivent le mouvement des armées et utilisent des caméras pour connaître les positions ennemies, ce qui s’avère primordial pour les tirs d’artillerie. Considérant l’importance des informations fournies aux troupes au sol, les pilotes sont attaqués par des chasseurs solitaires. Avant l’apparition de la mitrailleuse, un artilleur accompagne le pilote en utilisant un pistolet et une carabine afin de tirer au-dessus de l’hélice. Des câbles avec des crochets sont même utilisés pour attraper des avions en plein vol et des dards en acier sont lancés sur les ailes.

L’avionneur hollandais Anthony Fokker révolutionne l’aviation de chasse lorsqu’il invente un système de synchronisation de l’hélice avec la mitrailleuse placée sur le capot de l’appareil. Les Allemands sont les premiers à profiter de ce système et font des ravages au sein du RFC. Les Alliés emboîtent le pas en 1916 et l’ère des as de l’aviation voit le jour.