Chroniques

Chroniques - Musée de la défense aérienne
Naissance des Alouettes - Musée de la défense aérienne
Seconde Guerre mondiale (1939 - 1945)

Naissance des Alouettes

Au moment où la guerre éclate, la langue utilisée dans l’Aviation royale canadienne est l’anglais seulement. Plusieurs personnes y voient un frein dans l’enrôlement des Canadiens français.

Découvrir cette chronique
Les superstars canadiennes - Musée de la défense aérienne
Guerre froide (1946 - 1991)

Les superstars canadiennes

C’est en 1971 que des pilotes-instructeurs bénévoles de Moose Jaw instaurent une nouvelle formation nommée Snowbirds. Celle-ci est reconnue officiellement comme équipe permanente de démonstration aérienne six ans plus tard.

Découvrir cette chronique
Guerre de Corée : qui sont les 22 ? - Musée de la défense aérienne
Guerre de Corée (1950 - 1953)

Guerre de Corée : qui sont les 22 ?

La Corée est occupée par l’Union soviétique au nord et par les États-Unis au sud du 38e parallèle. Les troupes armées nord-coréennes envahissent le sud en juin 1950 afin de contrôler toute la péninsule. L’ONU réplique en organisant une force

Découvrir cette chronique
Les chevaliers du ciel - Musée de la défense aérienne
Première Guerre mondiale (1914 - 1918)

Les chevaliers du ciel

À leur arrivée en Europe lors de la Première Guerre mondiale, plusieurs Canadiens intègrent le Royal Flying Corps. Le premier rôle important des aviateurs au début du conflit est lié à la reconnaissance aérienne.

Découvrir cette chronique
Arvida en état d’alerte - Musée de la défense aérienne
Seconde Guerre mondiale (1939 - 1945)

Arvida en état d’alerte

Les premiers lingots d’aluminium d’Arvida sont coulés en 1926. L’usine devient rapidement la plus importante au Canada.

Découvrir cette chronique
Défendez le Saguenay - Musée de la défense aérienne
Seconde Guerre mondiale (1939 - 1945)

Défendez le Saguenay

C’est au mois de juillet 1942 que le 130e Escadron Panther se pointe à Bagotville pour assurer une protection aérienne dans le ciel du Saguenay―Lac-Saint-Jean.

Découvrir cette chronique